LA SAVEUR DES RAMEN

Coup de coeur
Non
( RAMEN TEH )
Réalisateur
Eric Khoo
avec Takumi Saitoh, Jeanette Aw, Mark Lee, Beatrice Chien, Tsuyoshi Ihara, Tetsuya Bessho, Seiko Matsuda, ...

UNE SÉANCE PAR SEMAINE, LE LUNDI VERS 18H

Quand le cinéma et la cuisine fusionnent à l’écran, cela donne souvent des œuvres savoureuses et délicates, qui font le plaisir des cinéphiles gourmets. Le nouveau long-métrage du singapourien Eric Khoo appartient clairement à cette catégorie. Il s’agit d’une chronique familiale émouvante dans laquelle l’art culinaire a une importance particulière, puisqu’il permet au personnage principal de réveiller des souvenirs d’enfance et de renouer le contact avec certains membres de sa famille.

Kazuo travaille dans le restaurant de son père, spécialisé dans les ramens (une spécialité japonaise à base de nouilles dans un bouillon de viande ou de poisson), mais le cœur n’y est plus vraiment. Il a envie de s’émanciper, réaliser ses propres recettes et découvrir par lui-même d’autres horizons culinaires. D’autant que, depuis la mort de sa mère, son père s’est replié sur lui-même, cadenassant ses émotions et limitant au maximum les échanges avec les autres. Quand celui-ci décède subitement, Kazuo, alors orphelin, décide de remonter le cours de l’histoire familiale jusqu'à sa source, à Singapour. C’est là que ses parents se sont rencontrés – avec la cuisine comme arme de séduction, bien sûr – et qu’ils l’ont conçu. Et c’est là qu’il revenait de temps à autres, pour rendre visite à son oncle, qui lui préparait un bouillon aux arômes exquis, évoquant automatiquement le souvenir de sa mère. Aidé par une blogueuse culinaire singapourienne, il cherche donc à retrouver cet oncle qu’il n’a pas vu depuis près de vingt ans, pour apprendre la fameuse recette et découvrir par la même occasion son histoire familiale...

Le cinéma d’Eric Khoo est le fruit de diverses influences cinématographiques et ce film est parfaitement assaisonné : une bonne portion de Kore-Eda Hirokazu, une pincée de Naomi Kawase et un peu d’Ang Lee, le tout mélangé avec la poésie qui lui est propre… Le résultat est à la fois tendre, nostalgique et terriblement émouvant.

(D'après Boustoune • anglesdevue.com)

Tarifs :
Normal : 7€
Carnets des 10 entrées, non-nominatifs, valables éternellement, au Cosmograph et dans tous les Utopia : 50€ (soit 5€ la place)
Tarif réduit : 4,50€ pour tous le mercredi et les premières séances de la journée, et pour les moins de 14 ans.
 
Nous ne diffusons pas de publicité, l'heure indiquée est celle du début de film • Soyez à l'heure : une fois le film commencé, nous ne vous laissons plus entrer en salle.
 
Vente des billets sur place uniquement, ouverture de la caisse 2h avant chaque film • Paiement par chèque ou espèces, pas de carte bleue.
 
Programme :
Disponible sur le site internet : www.american-cosmograph.fr
Le fanzine est disponible dans de nombreux points de dépôt en centre ville et aux alentours.
 
Nous contacter :
Adresse : 24 rue Montardy – 31000 Toulouse
Nous contacter par téléphone : 05 61 21 22 11
Par mail :