COBY

Non
Réalisateur
Christian Sonderegger

SÉLECTION ACID • FESTIVAL DE CANNES 2017

Ouverture : Suzanna, 21 ans, vit dans un village du  Middle-West américain, elle file le parfait amour avec sa compagne Sara et annonce sur youtube qu'elle veut devenir l'homme qu'elle a toujours été dans son corps de femme. Deuxième séquence : Coby, urgentiste, nous explique sereinement sa vie d'aujourd'hui... Qui est qui ? C'est la première surprise de ce film qui nous invite à accompagner Suzanna vers Coby : un trajet intime, curieux et profondément optimiste.

Ces dernières années ont été riches en films « trans », mais les transitions racontées au cinéma vont toujours du masculin vers le féminin et sont généralement des parcours douloureux et difficiles. Ce documentaire se situe dans un registre absolument différent : le choix de Coby n'est ni revendicatif ni socialement compliqué (en tous cas dans la manière dont le réalisateur choisit de nous le montrer). On est en plein cœur d'une Amérique pro-Trump et pourtant, cette transformation n'est pas un problème, c'est un choix personnel, même s'il a nécessairement une incidence sur l'entourage proche du personnage. Ce qui prime dans ce parcours, c'est la curiosité, Coby nous fait partager tous ces petits changements dont il s'émerveille : sa voix devient plus grave, ses seins deviennent plus petits, sa pilosité s'accentue, ses muscles se développent... Chaque évolution est source de joie et on assiste vraiment à l'éclosion d'un papillon ! Néanmoins, les interrogations ne sont pas éludées, notamment vis-à-vis de sa famille et de sa compagne dans leur manière de percevoir cette transition et les problématiques physiques qui y sont liées (le choix d'une réattribution sexuelle notamment).

Enfin – et surtout – , ce film est une réflexion sur le genre qui touche à l'universel car dans ces évolutions du corps, racontées par Coby, s'immiscent des constatations d'ordre émotionnel étonnantes, qui nous amènent à rendre les hormones responsables de comportements généralement stéréotypés dans les rapports femme-homme... C'est un film à la fois passionnant et pédagogique à découvrir absolument !

Tarifs :
Normal : 7€
Carnets des 10 entrées, non-nominatifs, valables éternellement, au Cosmograph et dans tous les Utopia : 50€ (soit 5€ la place)
Tarif réduit : 4,50€ pour tous le mercredi et les premières séances de la journée, et pour les moins de 14 ans.
 
Nous ne diffusons pas de publicité, l'heure indiquée est celle du début de film • Soyez à l'heure : une fois le film commencé, nous ne vous laissons plus entrer en salle.
 
Vente des billets sur place uniquement, ouverture de la caisse 2h avant chaque film • Paiement par chèque ou espèces, pas de carte bleue.
 
Programme :
Disponible sur le site internet : www.american-cosmograph.fr
Le fanzine est disponible dans de nombreux points de dépôt en centre ville et aux alentours.
 
Nous contacter :
Adresse : 24 rue Montardy – 31000 Toulouse
Nous contacter par téléphone : 05 61 21 22 11
Par mail :